Au cours de cette étape, il est question de l’absence de Jésus et de la “résurrection”. Deux textes ont servi de support. L’un de Maxime, pour la partie théologique et pastorale dont le titre était : Un tombeau vide… Est-ce une bonne nouvelle pour nous aujourd’hui ? Et l’autre, une réflexion du bibliste Olivier commentant les récits de résurrection de la fin de l’évangile de Marc.

Comment analyser l’absence de Jésus ?

Que disons-nous aujourd’hui de la résurrection ?

1) Ressuscité semble être un mot « piégeux ».

2) Ressuscité, je n’en dis rien et je n’en sais rien.

3) Ressuscité, mais pas comme le pense l’institution Église.

4) Ressuscité, en ce sens où Jésus serait « vivant » ?

5) Y-a-t-il une expression possible aujourd’hui de la résurrection ?

Voici l’ensemble du travail de synthèse  Atelier 1bis-Échos de l’étape 1-À propos de la résurrection