4

image_pdfimage_print

Communiqué Parvis – Elie Geffray

La liberté de parole dans l’Eglise ? Ce n’est pas pour aujourd’hui dans le diocèse de Rennes.

Elie Geffray nous a informés de la censure qui l’a frappé alors qu’il devait intervenir pour le Mouvement Chrétien des Retraités du diocèse de Rennes (voir ci-joint sa lettre).

Les Réseaux du Parvis expriment sans réserve leur amitié à Elie Geffray et leur soutien à son combat pour la liberté de parole dans l’Eglise Catholique. Nous regrettons vivement la décision de Mgr d’Ornellas, évêque de Rennes, qui donne de l’Eglise et des chrétiens une image, trop souvent perçue par nos contemporains, de repli sur soi et d’intolérance. Nous sommes convaincus que le message de l’Evangile se vit d’abord par l’ouverture du cœur et de l’intelligence.

4 Comments

  • Julien Delalande 20 mai 2015 at 15 h 55 min

    J’aurais envie de dire à Elie Geffray qu’il a su affirmer ses convictions en tant que maire. Alors, cher Monsieur Geffray, pourquoi ne pas continuer à le faire en tant que citoyen ?
    Ne restez-vous pas citoyen jusque et y compris dans votre communauté chrétienne ?

    Alors, vous avez le pouvoir de dire NON et d’affirmer vos conviction, ce qui n’a rien à voir avec votre foi et votre position dans votre église !

    Car sinon, les attentats contre CHARLIE HEBDO n’auront servi à rien 🙁

    Nous avons fait la république pour nous affranchir des féodalités et de l’église. Le pauvre Louis XVI et son épouse en ont fait les frais. N’était-ce pas pour sortir le religieux du politique ?!

    Répondre

  • HAMON Michel 21 mai 2015 at 11 h 03 min

    La liberté de paroles bafouée,
    MGR d’Ornellas donne une image de l’Eglise, qui n’est pas celle de l’ouverture, du dialogue,
    Quelle image donne-t-il de cette Eglise, intolérance, non respect de l’autre…

    Répondre

  • Bafour 25 mai 2015 at 8 h 37 min

    Et à nouveau l’autorité formelle nourrit l’espoir de pouvoir « trancher »!
    Michel

    Répondre

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.