0

image_pdfimage_print

Equipe de chrétiens en classe ouvrière du secteur de CAEN (ECCO Caen)
(membre de la fédération des Réseaux du PARVIS)

Caen, le 7 mars 2012

Communiqué de presse.

Ouvriers chrétiens et de gauche

Les élections présidentielle et législatives à venir sont un moment important dans la vie et le débat démocratique à condition que les souhaits des citoyens soient entendus. Pour nous, il s’agit d’engager notre pays sur la voie de la justice en supprimant les inégalités.

Les politiques capitalistes libérales ont conduit à la crise financière et ont accru les injustices sociales. Elles ont consisté à développer massivement le chômage et la précarité (il n’y a qu’à voir l’explosion des besoins de celles et ceux qui sont obligés d’aller aux Restos du coeur, au Secours populaire, etc…). Elles compriment toujours plus les salaires et les pensions, réduisent de façon importante l’emploi public, taillent dans les dépenses utiles socialement (éducation, santé…). Elles remettent en cause les fondements solidaires de la protection sociale comme le droit à la retraite à 60 ans, vident de sa substance le code du travail. Et avec l’annonce de l’instauration d’une « TVA sociale » (diminuant les rentrées de cotisations sociales dites patronales) le président s’attaque de front à un de nos piliers de la solidarité : la protection sociale.

C’est la course au profit qui domine sur tout. Les actionnaires exigent de plus en plus de rentabilité financière. L’argent sert en masse à la spéculation au lieu de servir l’économie. Les attaques des financiers contre les Etats remettent en cause la démocratie et aggravent, à des degrés divers, le niveau de vie des peuples européens. La Grèce est aujourd’hui la plus touchée.

Militants chrétiens en classe ouvrière, nous menons le combat avec toutes celles et tous ceux qui luttent pour une société solidaire. Quand le profit devient le moteur de la marche du monde, que devient l’homme ? Quel sens a sa vie ? Nous refusons que la finance soit utilisée pour broyer les peuples au profit des plus riches.

Dans ce rendez-vous électoral nous voulons dire qu’il est impératif, pour le bien des femmes et des hommes, de transformer cette société, de changer de politique et de modèle économique, d’instaurer une juste répartition des richesses produites, de se libérer des oppressions du capitalisme qui se nourrit des inégalités, gaspille les ressources, détruit la planète.

Notre vote sera guidé par les programmes qui vont favoriser un travail pour tous, le respect des étrangers, une forte augmentation du SMIC et des retraites, le renforcement de la protection sociale, le droit à la retraite à 60 ans. Nous invitons les travailleurs comme tous les citoyens à refuser la poursuite d’une politique de droite, à rejeter l’extrême-droite et à ne pas se réfugier dans l’abstention.

Bernadette Biniakounou, Anick et Michel Carabeux, Marie-Thérèse Colin, Colette Fourdeux, Michel Gigand, Marie-Luce Landreau, Michel Leconte, Michel Lefort, Pierre Leduc, Jean-Marie Peynard, José Reis et Claude Simon.

Contact: Jean-Marie Peynard 02 31 20 26 70

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.